Les végétariens, s’ils excluent de leur alimentation les viandes et les poissons, acceptent cependant de consommer leurs produits.

C’est ainsi que si poulets et poules sont interdits, les œufs ne le sont pas.

De même si le bœuf et le mouton sont soi disant nocif, le lait est consommable ainsi que le formage et les beurres qui en dérivent.

Si les poissons sont écartés, leurs œufs ne le sont aps et l’on connait des végétariens qui ne se privent pas de caviar. Ils enrichissent leur régime selon leur état de fortune de moules, de mollusques, d’huitres, de coquillages, de cuisses de grenouilles, voire de homards et de langouste, car tout le monde sait qu’ils ne sont ni de chair ni de poisson !

Il est bien certain q un pareil régime est parfaitement viable et supportable : c’est en fait le régime lacto ovo que l’on conseille pour les malades de gouttes.

Végétarisme et pratique d'un sport

Mais en dehors de ces indications bien précises, encore qu’actuellement douteuses vu les progrès de la pharmocoligue goutte le régime végétarien dans le sport et la pratique de la musculation ne repose sur aucune base scientifique et n’a jamais fait vivre ses adeptes plus longtemsp que les autres hommes qui depuis le début de l’humanité sont des onmivores et ne s’en portent pas plus mal.