De tout temps il s’est trouvé des mages scètes et autres prédicateurs pour prétendre que les protéines animales sont néfastes pour la santé et qu’une alimentation uniquement végétale apportait la vie, la santé, la force et la longévité.

 Cette doctrine appelée végétalisme supprime de l’alimentation les protéines animales sous toutes les formes, c'est-à-dire les viandes, la volaille, le gibier, le lait, le fromage, les oeurfs et le poissons bien entendu.

 Qu’il soit d’obédience religieuse, philosophique ou pseudo scientifique le végétalisme pur ne sera jamais que de courte durée car les végétaux même consommés en grandes quantités, ne suffisent pas à apporter les acides aminés essentiels nécessaires à la vie tissulaire, et le végétaliste pur deviendra rapidement un malade polycarencé qui devra consentir quelques entorses à son régime s’il veut survivre.

 C’est pourquoi le végétalisme pur est très peu répandu et est remplacé le plus souvent par le végétarisme.