Nous savons que les glucides lents et rapides que nous consommons sont digérés puis assimilés sous forme de glucose et qu'ils peuvent ensuite être stockés sous forme de glycogène dans les muscles et le foie; Ainsi, des réserves d'énergie sont disponibles pour être utilisees instantanémentet permettent donc un apport d'énergie sans baisse de la glycémie.

Première règle : Donc la première règle à retenir pour éviter les coups de pompe est de faire des réserves de glucose sous forme de glycogène.

La veille et ou l'avant veille de la compétition  consommez des glucides lents. Les quantités prévues dépendront de l'intensité, de la durée de l'effort et du niveau d'entrainement.

A éviter avant l'effort : ces réserves étant indispensables, il est déconseillé de faire le jeune avant une activité de type musculation ou un régime amaigrissant trop sévère sans absorption de sucres lents.